Il n'y pas qu'un Brésil...

Il n'y a pas qu'un Brésil,
mais plusieurs...
je vous raconte le mien!

En février dernier, j’ai eu la chance de découvrir Ilicínéa, région montagneuse peu connue du Brésil, située à la frontière du sud de Minas et du Cerrado. L'invitation est venue de Angel Barrera, responsable du sourcing au sein de Belco, me proposant de participer à la deuxième édition du “Micro-région Showcase” organisée par la BSCA (Brazil Specialty Coffee Association).

You are in advanced mode.

You can turn it off in left sidebar. To use advanced options, you will need to enter your own Google Maps API Key.

Get Google API Key

C'est où Ilicinea? Zoom + ou - sur Google maps ci-dessus 💡🇧🇷

Chez The Beans on Fire, la traçabilité est clé. On donne priorité à la continuité avec les origines, régions et fermes avec qui on travaille ce qui nous permet d’investir plus de temps à mieux les connaître. Jusqu’à présent, le travail le plus approfondi en ce sens s’est fait avec la Colombie, dont Andrés et Maria (co-fondateurs de Beans) sont originaires, et où l’on travaille aujourd’hui avec une quinzaine de fermes en direct. Je brûlais d’envie d’aller sur le terrain moi aussi, et d’approfondir le lien avec le Brésil qui est une des origines prioritaires dans notre portefeuille de cafés artisanaux. Du coup lorsqu’on a reçu l’invitation d’Angel, l’opportunité est arrivée au parfait moment.


Ce voyage faisait d’autant plus de sens que les organisateurs étaient des producteurs - partenaires dont nous torréfions déjà le café, et avec qui je n’avais pas eu l’occasion de communiquer que sporadiquement et par email. Je mesure aujourd’hui, dans le contexte actuel du Covid la chance incroyable d’avoir pu me rendre sur place. Etaient notamment présents : Felipe Croce de FAF (Fazenda Ambiental Fortaleza), producteur du label Bob-O-Link, un café 100% organique, notre actuel “Morning Uppercut” et Gabriel Miari de Cocatrel, deuxième coopérative du Brésil avec plus de 6000 membres. Ces dernières années, Cocatrel a également développé un programme d'accompagnement pour les producteurs de Specialty Coffee. Notre, si demandé, “Corrego Bonito” de José Mauricio est issu de ce programme. 

Nous étions une vingtaine de professionnels d’origines et profils très différents, avec tous la même idée (simpliste) du Brésil. Premier pays producteur, le Brésil est connu pour ses grands espaces, ses vastes fermes aux gros volumes et aux récoltes mécanisées. Il est aussi réputé pour bénéficier d’une capacité de production stable et pour son café au profil aromatique constant. Souvent lorsque l’on recherche un café gourmand se mariant bien avec le lait, l’origine Brésil est privilégiée. Mais j’allais réaliser que la réalité était bien plus diverse.

Il n’y a pas un Brésil, mais plusieurs! 

La région d’Ilicinéa contredit les idées reçues sur le Brésil: une altitude élevée, des vents puissants, un sol parfois rocailleux, des terres pentues mais bénéficiant aussi d’un ensoleillement prolongé! Nous y avons visité 5 fermes, toutes de petites tailles et en altitude : entre 7 et 10 hectares et entre 1200 et 1300 mètres. Le travail de la terre est fait en total accord avec cette nature que chacun des producteurs à su apprivoiser. Il en ressort un café de haute qualité aux profils aromatiques divers et surprenants !

Mon Brésil à moi, c’est celui de Sandra da Silva, mon choix de l’enchère, mais aussi celui de mes liens renforcés avec Gabriel et Felipe.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour le café de Sandra Da Silva (photo), dont la petite ferme de 7 hectares est située à 1200 mètres, tout y est récolté à la main. Je ne vous en dis pas plus car le mieux c’est encore de venir le goûter, nous le servirons bientôt dans notre café à côté du square Gardette Paris 11ème!

Tout ce que je peux vous dire c’est que le champion brésilien de Cup Tasting qui goûtait avec moi ce jour là, a eu le coup de coeur aussi…

A la fin du séjour, j’ai pu passer du temps avec Felipe et Gabriel chez FAF, ce qui nous a permis aussi d’échanger en vue de nos prochaines importations, et renforcer ce qui est la priorité pour nous: la continuité d’une relation de qualité avec les producteurs, et de la qualité de cette relation découle la qualité du café en tasse.

Grâce à cet événement nous avons pu découvrir des terroirs et profils aromatiques très différents, et chacun a trouvé son Brésil. A la fin de cette semaine exaltante, une vente aux enchères était organisée afin que chacun puisse repartir avec son micro-lot de 20 kilos. Nous avons pu goûter des cafés extraordinaires, inattendus et parfois déstabilisants. C’était une chance incroyable d’avoir accès à ces cafés et de se dire qu’on aurait la chance de repartir avec l’un d’entre eux pour le faire découvrir autour de nous !

Nos coups de coeur Brésil 🇧🇷 du moment... et bientôt en exclusivité le café de Silvia !



Liquid error: product form must be given a product

L’aventure continue, il y a quelques jours nous avons repris contact avec Gabriel puis José Mauricio pour prendre et donner des nouvelles dans le contexte de la Pandémie (On vous tient au courant, article à venir!). Spoiler alert: good news, les producteurs avec qui nous sommes en contact sont bien organisés et nous devrions avoir de bons cafés du Brésil de nouveau pour la récolte 2020. A nous de jouer en France, et en Europe pour assurer les débouchés et que le chemin du grain à la tasse se poursuive 🇧🇷 ☕️ 🇫🇷❗️

L'auteur.e

Alicia Sorrentino 🇫🇷

Maître Torréfactrice

« J'ai démarré chez Beans en production/torréfaction, et le voyage ne cesse d’être passionnant : mon rôle s’est agrandi autant que le projet ! »

Torréfaction collaborative & artisanale depuis 2015

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Les commentaires sont modérés